• La situation géographique   

      Au cœur de Saint-Herblain, devant l'entrée du château de la Begraisière,  en bordure du parc de la Chézine, se niche le vieux village de la Hachère. Composé d’une dizaine de  maisons montées en pierres apparentes et datant du XVIIème, du XVIIIème et du XIXème siècle, il s’étend autour de l’esplanade de la Bégraisière à l’angle de l’allée de la Hachère et de l’avenue Condorcet.  Il s’agissait à l’origine des dépendances et des fermes de l'ancien château  de la Hachère  qui, complètement en ruine, a été démoli dans les années 50.

 

  • Le contexte historique 

        La Hachère fait partie d’un ensemble de 5 villages: Le Tillay, la Hachère, la Mocquelière, la Hérissière et la Bégraisière,  ces 5 villages sont liés par une histoire, une architecture et un passé commun comme l'illustre ce plan du cadastre "NAPOLEON" datant de 1834.

plan village hachère 001 - Copie

        Actuellement, au sein de ces 5 villages, sont classés au patrimoine architectural de la ville de Saint-Herblain : un manoir, une vieille maison et une maison bourgeoise à la Hérissière ainsi que le château de la Bégraisière qui est le plus ancien domaine noble de la commune : 1622, début du XVIIème siècle.  

      Nous n’avons pas de date précise pour le château de la Hachère où demeura Sophie TREBUCHET 1772/1821 mère de VICTOR HUGO et Ferdinand Boutillier, maire de Saint-Herblain 1840/1844. Ce château était situé a coté de la petite pièce d'eau rue Rouget de L'isle.

          

    Il y a 20 ans, parmi les  dépendances, seules 4 maisons  étaient encore habitées. Les autres étaient à l'abandon,  certaines  avec des toitures  effondrées 

  • Le travail de restauration du village

      En 1992 Le projet de la construction d’un immeuble en plein cœur du village menaçait déjà l'authenticité et l'harmonie de ce patrimoine. L’association de sauvegarde des 5 villages de l’époque s’y est opposée avec succès. Grâce à l’appui  de monsieur Charles Gautier, sénateur maire de Saint Herblain, ces maisons ont été patiemment restaurées par des amoureux des vieilles pierres.

     Le mouvement écologiste LES VERTS a également soutenu notre action à cette époque. Le résultat est exemplaire : peintres,   photographes et simples promeneurs se succèdent. Les écoles d'architecture y envoient souvent des groupes d’étudiants.

     Le village, situé au départ de plusieurs circuits de randonnées, est un témoignage du passé, le seul aussi proche - quelques centaines de mètres - de la ville de Nantes.

     Entouré de maisons individuelles qui s'intègrent parfaitement dans le site, il est maintenant considéré comme une  des 'vitrines' de Saint-Herblain.