L’association

    Par ses statuts, l’association, créée le 19 avril 2011 - loi de 1901 - se propose de sauvegarder le patrimoine architectural du village de la Hachère et son environnement. Elle se donne pour objet la préservation des maisons anciennes, arbres et espaces verts naturels, de la promotion de sites ainsi que de la limitation de la circulation, garants de la qualité de vie.

     L’association détient de très nombreux documents depuis 1992 : courriers, articles de presse, C.R. officiels de réunions, et aussi quelques références historiques : Tout complément est bienvenu : photos anciennes, livres, plans cadastraux etc.

     Les coordonnées :   

Association de sauvegarde du village de la Hachère

4 allée de la hachère

44800 Saint-Herblain

EMAIL asso.la_hachere@sfr.fr

 Mr Georges MARTIN : 02 40 46 50 61

 

 

 

Travail de l’association depuis 2 ans sur le projet d'immeuble avenue Condorcet :

  • Sensibilisation et information auprès des habitants du quartier et plus largement du public sur les conséquences d’un tel projet.
  • Signature d’une pétition par plus de 200 personnes en juillet 2011.
  • Plusieurs réunions de concertation avec la mairie et le promoteur sur le projet de l’avenue Condorcet.
  • Contact avec les autres associations de Saint-Herblain
  • Echanges avec la mairie sur l’élaboration du projet de modification du PLU.
  • Suivi de la prise en compte des règles du futur PLU dans le projet de l’avenue Condorcet.
  • Envoi d'une lettre à la Mairie le 11 janvier 2013. Elle reprend, pour l’essentiel, le texte de ce Blog. Une copie de cette lettre a été adressée à la presse quotidienne régionale.
  • Un tract a été distribué pour informer les habitants du quartier en Janvier 2013.
  • Echange avec la presse Ouest France sur notre situation
  • Echange avec la mairie suite au dépot du permis de construire
  • Echange avec les autres associations de quartiers de Saint Herblain
  • Etude du contenu du permis de construire
  • Envoi d'un recours gracieux en annulation
  • Distribution d'un deuxième tract d'information aux riverains
  • Réunion avec la marie le 19/04/2013 sur la situation
  • Interview par Ouest France sur le recours gracieux (article en page d'acceuil)
  • Prise de contact avec le promoteur via notre avocat.